Reunion groupe AD HOC Porquerolles du 18 novembre 2016

 

A._percula

 

 

Ordre du jour :

 

1.  Election des membres de le ComOP

2.  Pèche de loisir

3.  Surveillance

4. Zone ressource

5. Mouillage Pointe Prime

6. Natura 2000

7. Pèche professionnelle

8. Plongée

**********

1) Election des membres de la ComOp 

Déliberation des participants à la séance et désignation des membres de la ComOp                 titulaires (1) et suppleants (2)

  •  CESC : Jacques Thery ; suppléant à définir
  • Plongeurs : marc Fournial ; Philippe Bernardi
  • Peche de loisir : Claude mazella ; Jean Rifoldi
  • Peche professionnelle : Luc Coupez ; Pierre Pironneau
  • Chasse sous-marine : Laurent Milier ; Gilbert De Victor

la date de la prochaine réunion ComOp est fixée au vendredi 16 décembre

 

2) Pèche de loisirs   Art-pêche-à-pied

Analyse des données 2015

En 2015 , sur 438 autorisations données dans les zones réglementées ; 324 ont transmis leurs fiches de pèche (papier et internet) ; 114 n’ont pas transmis la fiche de capture et sont donc non éligibles au renouvellement.

La fiche est jugée trop compliquée par les pécheurs; il est proposé de réexaminer celle-ci par la ComOp notamment pour la case « autres espèces pêchées » . Le parc propose que les nouvelles demandes ne se fasse que par Internet ;proposition jugée non satisfaisante par les fédérations qui souhaitent rester le lien entre leurs adhérents et le parc.

 

Réglementation en aire maritime adjacente (AMA)

Une limitation des captures pour la pèche de loisirs a été adoptée par arrêté préfectoral du 6 septembre 2016. Les usagers regrettent de ne pas avoir été informés par le parc de cette publication. cet arrêté est jugé complexe dans sa rédaction et trop peu contraignant sur certaines espèces par les pêcheurs professionnels.

Des propositions d’évolution de cet outil réglementaire pourront être soumises et discutées collectivement lors des ComOp notamment.

Le parc annonce qu’il va financer une réglette avec les tailles minimales des principales espèces en lien avec les vendeurs de matériel et les fédérations.

Concernant la mise en pratique de cette réglementation, les usagers demandent s’il y a infraction lorsqu’une quantité supérieure aux quotas de l’arrété est péchée hors AMA mais que le bateau se trouve dans l’AMA au moment du controle (pour entrer au port d’hyeres par exemple). Il est précisé que l’arrété réglemente bien les quantités détenues à bord à l’interieur de l’AMA.

 

3) Surveillance

Le secteur de Porquerolles informe le groupe ad hoc que les infractions en mer ont augmenté par rapport à 2015, notamment en ce qui concerne le mouillage et la pèche en zone interdite. En ce qui concerne l’application des réglementations , la FVAN a mené une campagne auprès des loueurs de bateau.

Concernant la surveillance et le respect de la réglementation, il est relevé que la délimitation des zones est plus compliquée pour les apnéistes, étant plus difficile de prendre des alignements. Un balisage plus efficace est souhaité par les usagers.

 

4) Actualité de la zone ressource

L’ « état zéro » des peuplements a été réalisé en 2016 grâce à différentes méthodes de comptage. Un hydrophone vient d’être installé en zone ressource à Porquerolles afin d’étudier le Grand Dauphin.Les résultats de l’analyse de l’hydrophone de Port-Cros montrent une fréquentation acoustique avérée en fin d’hiver, début printemps et plutot nocturne. Les différentes demandes pour le balisage de la zone ressource ont étés finalisées et validées. Des panneaux vont etre installés pour la signaletique terrestre au cours de l’hiver 2016-2017.

Missions Caulerpa taxifolia

Afin d’atteindre l’objectif d’une zone sans caulerpa taxifolia , une nouvelle stratégie de lutte à l’échelle du secteur de Porquerolles a été mise en place.En collaboration avec le club de plongée « le IERO », des prospections à la journée ont été programmées (31 heures de plongées). les résultats 2016 confirme le regain de Cauperla . La surface prospectée (5.9 ha) reste faible mais les plongeurs ont marqué 48 taches de Cauperla dont 37 ont été éradiquées. Ces missions seront reconduites en 2017.

 

5)  Mouillage Pointe Prime   Activite nautique en Mediterranee

Cinq bouées installées en 2016 à disposition d’usagers par le biais de conventions établies pour 2 ans. L’une de ces bouées sera mise à disposition pour l’année 2017; les candidatures pour la ré-attribution de cette bouée sont à envoyer par écrit au Parc.

 

Une demande est faite d’étendre l’interdiction de mouillage depuis Pointe Prime jusqu’à l’entée du Port. Cette interdiction est intervenue en faveur de la grande nacre. La nécessite d’un balisage en mer de cette zone interdite au mouillage est exprimée par les usagers.

 

6)  Natura 2000

    Le contexte de la révision du Document d’objectif est rappelé. Le tome 1 contient un diagnostic écologique finalisé et un diagnostic socio-économique en cours de rédaction , identifiant le usagers terrestres et marins. En 2017, sera rédigé le tome 2 qui permettra de définir les mesures concrètes à mener sur le site. La FVSN informe l’assemblée qu’elle est engagée dans un programme européen permettant la récupération et le recyclage des filets de pèche.

 

7) Pêche professionnelle     ecoattitude_060524

Le projet PACHA est soumis à demande de financement dans le cadre du FEAMP , il prévoit un suivi sur 2 années de la pêche professionnelle dans l’AMA du PNPC.Les objectifs sont de mieux appréhender les caractéristiques de vie des espèces de fort intérêt halieutique en y intégrant la dimension historique de l’activité de pêche. L’extension de la Charte de peche professionnelle au coeur de Porquerolles est un travail qu’il faudrait faire aboutir pour 2017. La prochaine réunion sur le sujet est fixée au mercredi 7 décembre.

 

8) Plongée   img6468_ Florent Beau

La charte de plongée créée en cœur de parc à Port-Cros s’appelle désormais « Réglement de la plongée sous-marine dans le cœur du Parc national de Port-Cros ».Il concerne ainsi Port-Cros et Porquerolles.

En ce qui concerne le aménagements, le splongeurs évoquent deux sites sur-saturés sur Porquerolles: le Medes et la Jeaume Garde. Ces sites sont des zones d’abri en cas de forts vents ; des bouées supplémentaires sont souhaitées (Jeaume garde,Mur Nord et sec des Carrieres)

Il est précisé que trois ancrages, actuellement sans bouées et validés par les pécheurs professionnels, existent déjà à la Jaume Garde et au Mur Nord.

De plus tout nouvel aménagement est soumis à plusieurs validations auprès des commissions locales et nationales .

L’extension du Règlement aux deux cœurs  marins du PNPC(comme l’arrêté associé) implique l’interdiction de la pratique de la plongée dans les cœurs marins. Seules les structures ou individuels signataires dudit Règlement seront autorisésà plonger par le directeur du Parc. Il est précisé que les pavillons étrangers sont également soumis à cette réglementation.

Afin d’assurer une mise en place optimale de l’extention du dispositif, le parc s’appuira sur les structures historiques existantes afin d’atteindre les nombreuses petites structurse de plongée actives depuis peu sur porquerolles

 

L’ordre du jour etant épuisé, la seance est lévée

Comments are closed.